Masques protections 3 PLIS


Normes AFNOR
Normes AFNOR
Normes AFNOR
Normes AFNOR
Normes AFNOR
Normes AFNOR

tissus coton 2 couches 100% COTON lavable 60° élastiques oreilles


5 

Liste: *


Description du Produit


On parle beaucoup des masques de protection contre la grippe, mais quand, comment et à quelles conditions se les procurer ? Mode d’emploi de l’utilisation des masques contre la grippe. 

La grippe est une maladie virale très courante qui contamine chaque année plusieurs millions de personnes en France et cause 4 000 à 6 000 décès. Elle se transmet par la projection de gouttelettes (toux, éternuements, postillons...) et par l'intermédiaire d'objets souillés ou poignées de main.  Comment s'en protéger ? Si le port de masque est recommandé voire obligatoire pour certaines personnes en cas d'épidémie, il est essentiel de comprendre comment l'utiliser de façon optimale pour limiter les contaminations au maximum. 

Grippe : qui doit porter un masque ?

Seuls les malades suspectés et avérés doivent porter un masque, dans le but de protéger leur environnement d’une contamination par le virus. L'idéal est de porter le masque tant que l'on est contagieux soit un jour avant l'apparition des premiers symptômes et quatre jours après.

C'est surtout indispensable lorsque le malade quitte son domicile, pour aller chez le médecin par exemple. Pas la peine de le porter en continu si l'on reste au lit, isolé. En revanche, si l'on est en contact avec des personnes vulnérables comme des femmes enceintes, des nourrissons, des personnes âgées, son port s'impose. 

L’entourage du malade n’a pas à porter de masque, à titre préventif, pour s’en protéger. 

Les professions médicales, personnels de secours, pharmaciens… sont plus susceptibles d’être exposés et contaminés par le virus et sont également concernés par le port de masque.

Deux types de masques contre la grippe et leur utilisation 

Il existe deux types de masques contre la grippe : 

  • Le masque chirurgical en tissus : également appelé masque anti-projections, il est destiné aux personnes malades pour qu’elles évitent de contaminer leur entourage, notamment lorsqu’elles toussent ou éternuent. Il faut porter un masque dès l’apparition des premiers symptômes et ce, pendant au moins 7 jours (période de contagion) ; 

  • Le masque de protection respiratoire dit FFP2 : plus destiné aux professionnels de santé essentiellement, c’est un appareil de protection respiratoire jetable qui protège celui qui le porte grâce à un dispositif de filtration contre l’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne. 

Masque contre la grippe : conseils pour une utilisation efficace 

Un masque, s'il est mal utilisé, peut au contraire accroître le risque de transmission. Il convient donc de respecter certaines règles d'hygiène pour diminuer le risque. Le malade doit :

  • Appliquer soigneusement le masque de façon à recouvrir son nez et sa bouche et l'attacher serré pour bien l'ajuster ; 
  • Rester à bonne distance (plus d’un mètre) des autres personnes ;
  •  Porter constamment un masque dès que l'on est en contact avec d'autres personnes ;
  • Ne pas le toucher ni replacer avec des mains souillées ; 

Le port du masque ne dispense pas des règles d'hygiène habituelles pour limiter la contagion : se laver les mains régulièrement en les frottant pendant au moins 30 secondes, se protéger la bouche avec le coude lorsque l'on tousse ou éternue, utiliser des mouchoirs jetables uniquement, aérer régulièrement son logement et limiter ses contacts avec les autres (éviter les poignées de main, ne pas embrasser ses proches...).

Une durée de vie 

"Attention, dès que le masque devient humide, il n’est plus efficace. Il faut donc en changer à ce moment-là. Généralement, on observe qu’un malade consomme environ 4 masques par jour", indique Claude Avaro 1, directeur général adjoint et pharmacien responsable de l’Etablissement de préparation et d’urgence sanitaire (EPRUS) 2.  

Coronavirus nCov-2019 : le masque chirurgical est-il efficace ? 

A chaque nouvelle déclaration d'épidémie à risque de transmission par voie aérienne c'est pareil. On constate une ruée vers les masques de protection dans les pharmacies. C'est le cas notamment depuis l'annonce des trois premiers cas confirmés du nouveau coronavirus chinois le nCov-2019. Mais est-ce vraiment utile ? Sur ce point les autorités sanitaires ont déclaré qu'il n'était recommandé de porter un masque que pour les personnes touchées par la maladie ou dont les symptômes, même suspectés se déclarent pour éviter de diffuser les microbes. En ce qui concerne les personnes non malades : "Le port de ce type de masque par la population non malade afin d’éviter d’attraper la maladie n’est pas recommandé et son efficacité n’est pas démontrée." Les médecins